Collectif Citoyens du Pays de Saint Félicien

Forum de discussion du Collectif Citoyen du Pays de Saint Félicien

Nouveau sujet Répondre

Homéopathie enfin poursuivie en justice

Hors ligne
Avatar de coriolan
  • Messages : 7
  • Inscrit : 14 Avril 2012
  20 Avril 2012, 18:21
Extrait du blog du Professeur Ariel Fenster, Organisation pour la science et la société de l'Université McGill, Montréal, PQ, Canada. Je me suis juste permis de supprimer deux passages qui n'apportaient rien (...) et d'expliciter entre parenthèses l'expression "hors cours" qui me paraît être un anglicisme, ainsi qu'une autre. J'ai également rétabli une typographie française.

(...) La compagnie Boiron, numéro un mondial de l'homéopathie, a décidé de verser la somme de 12 millions de dollars pour régler hors cours (à l'amiable) une série de recours collectifs pour publicité mensongère au sujet d'un de ses produits phares, l'oscillococcinum.
(...) l'homéopathie repose essentiellement sur deux principes. Le premier, celui de la similarité, stipule que si, à haute dose, une substance cause certains symptômes, elle peut être utilisée sous une forme diluée pour traiter un patient souffrant de ce type de symptômes, quelle qu'en soit la cause.
Par exemple, l'arsenic à haute dose engendre des brûlures d'estomac, des vomissements et de la diarrhée. Donc, d'après la théorie de l'homéopathie (du grec homios pathos ou "semblable souffranc"e), des doses diluées d'arsenic sont indiquées contre les problèmes gastriques. De plus, d'après la loi (le deuxième principe) des infinitésimaux, plus la solution est diluée, plus elle est efficace. Dans le cas de l'oscillococcinum, la compagnie Boiron le recommande sur son emballage comme traitement contre le rhume et la grippe. Lorsque l'on comprend comment ce médicament est préparé, il est facile de comprendre pourquoi la compagnie n'avait pas beaucoup de choix que de régler hors cour (à l'amiable).
Le produit a son origine dans les années 1920, au temps de la grippe espagnole. Un médecin français, le docteur Joseph Roy, avait remarqué la présence d'une bactérie au mouvement oscillant dans le sang de ses patients. Il lui donne en conséquence le nom d'oscillocoque. Il chercha ensuite à identifier la présence de la « bactérie » dans divers animaux avant de la retrouver soi-disant dans le c'ur et le foie des canards de Barbarie. D'après les principes de l'homéopathie, ce sont des solutions diluées de ces deux organes qui sont utilisées par les laboratoires Boiron dans leur produit contre « les états grippaux ; fièvres et courbatures ».
Même si l'on croit au principe de l'homéopathie, la grippe étant d'origine virale, des solutions diluées d'une bactérie n'ont pas de sens. De plus, aujourd'hui, tant les partisans que les opposants à l'homéopathie reconnaissent que la bactérie n'existe pas et qu'elle n'était que le produit de l'imagination du docteur Roy. Toutefois, les revenus que la compagnie Boiron retire de l'oscillococcinum, eux, dépassent l'imagination.
Pour la préparation d'oscillococcinum, un extrait de c'urs et de foies de canard de Barbarie est placé dans un récipient qui est ensuite rempli d'eau. Après cela, la solution est agitée vigoureusement pour la « dynamiser ». Une fois cette opération complétée, le récipient est vidé. Il est ensuite à nouveau rempli d'eau et agité. Cette opération de vidange, remplissage et d'agitation est répétée 200 fois. Dans ces conditions, on peut conclure que cette solution finale ne contient aucune trace de la préparation de départ. C'est cette solution, en fait de l'eau pure, qui est utilisée pour imprégner les pastilles de glucose et de lactose qui sont vendues en pharmacie sous le nom d'oscillococcinum.
Avec des couts de «matière première» quasi inexistants, il n'est pas étonnant que, l'année dernière, Boiron ait déclaré des revenus de près de 700 millions de dollars dont une grande partie provenait de la vente d'oscillococcinum. Incroyable lorsque l'on sait que l'ensemble des études scientifiques indique que l'homéopathie n'apporte aucun avantage au-delà de l'effet placébo.
C'est justement sur l'absence d'ingrédients actifs et de preuves d'efficacité que les plaignants poursuivaient Boiron pour publicité mensongère. D'après les modalités du règlement, Boiron s'est engagé à indiquer sur l'emballage que le produit n'avait pas été évalué par la FDA et à expliquer son mode de fabrication.
Malgré tout, je trouve inconcevable que la compagnie puisse, dans ces conditions, continuer à vendre son produit. S'il s'agissait de l'industrie pharmaceutique, cela soulèverait un tollé auprès du public, si celui-ci apprenait qu'un produit dont l'efficacité médicale n'est pas prouvée se trouve sur le marché*.
___
*Au Canada, deux groupes, The Committee for the Advancement of Scientific Skepticism (CASS) et the Centre for Inquiry Canada (CIC), font pression sur la chaine de pharmacies Shoppers Drug Mart pour qu'elle cesse de vendre des produits homéopathiques. D'après ces groupes, la chaine trompe ses clients en vendant à côté de ses médicaments des produits qui n'ont aucune efficacité.
Ne pas être idéaliste à vingt ans, c'est manquer de coeur. Être toujours idéaliste à cinquante ans, c'est manquer de cervelle.
Pour ne pas s'endormir bercé d'illusions : http://attrape-nigauds...s.info/
 
Hors ligne
Avatar de magnouloux
  • Messages : 8
  • Inscrit : 15 Avril 2012
  22 Avril 2012, 8:34
Doucement Coriolan ! Ta passion pour la vérité et la rigueur intellectuelle te fait perdre de vue que l'homéopathie est un réel bienfait pour beaucoup de gens. Et d'animaux ! Qu'importe alors si un simple verre d'eau aurait le même effet. D'abord il faudrait y croire et c'est plus difficile de croire aux vertus d'un verre d'eau gratuit qu'à celles d'un verre d'eau qu'on paye assez cher. Moi je me fais, du coup, mon homéopathie tout seul. Quand je sens le rhume, la crève, la grippe qui me prend la gorge, je me gargarise à la goutte. Je sais bien qu'en théorie scientifique ça vaut pas tripette mais moi ça me plaît d'imaginer les petites bestioles méchantes ratiboisées par l'alcool. Et en général ça marche !
« Il en est des mauvaises intentions comme de l'argent : pour pouvoir en prêter, il faut en avoir. » François de La Rochefoucauld
 
Administrateur
Hors ligne
Avatar de Ivanthe
  • Messages : 45
  • Inscrit : 29 Janvier 2012
  22 Avril 2012, 9:31
D'un côté, c'est fous que l'on puisse vendre des médicaments qui non aucun effet du à leurs contenants (en même temps ces le principe de l'homéopathie, l'effet placébo), mais quand on n'y pense il vaut mieux que l'on nous vende ces médicaments (qui non pas grand-chose, mais qui sont dans certain cas très efficace) que des médicaments bourraient de substances chimiques qui au finalement (à force d'en prendre) nous pourrisse la vie (style le Médiator)...

P.-S. J'utilise oscillococcinum et je trouve qu'il fait son effet.
Ivan THé.
Développons la citoyenneté au pays de Saint-Félicien.
 
Nouveau sujet Répondre