Collectif Citoyens du Pays de Saint Félicien

Forum de discussion du Collectif Citoyen du Pays de Saint Félicien

Nouveau sujet Répondre

Front de Gauche et Parti Communiste

Hors ligne
Avatar de coriolan
  • Messages : 7
  • Inscrit : 14 Avril 2012
  19 Avril 2012, 19:51
[size=150]La différence entre une rave et un navet ?

C'est la même, d'après le camarade Thierry Voulouzan, qu'entre le PCF et l'URSS. C'est que j'ai appris l'autre soir à la soirée d'information du Front de Gauche à St Félicien. Comme j'avais constaté que le camarade et sa co-listière étaient en fait des candidats du Parti Communiste, je m'étais précipité là-bas comme on va au cirque voir des animaux de foire, des femmes à barbe, des bébés à deux têtes ou l'extraterrestre de Roswell aux yeux sans paupières : comment peut-on encore être communiste au XXIè siècle, me demandais-je, comme si le XXè ne s'était pas passé ? Comment pouvait-on encore oser solliciter un mandat électoral sous le drapeau rouge en traînant donc, ipso facto, derrière soi les casseroles des Staline, Pol Pot, Ceaucescu, Kim Il Sung, du printemps de Prague et de la place Tien An Men écrasés sous les chars, des massacres de Katyn et des Goulags ? Je voulais savoir.
Ma question a déclenché des rires... gênés sans doute, exactement les mêmes que lorsqu'au sein de la Secte Moon, j'avais parlé de la première épouse du prophète, soigneusement tenue secrète. Et puis j'ai eu droit à mon lot de diatribes de militants très remontés, qui se sont levés les uns après les autres pour me faire la morale, moi qui devrait me « débarasser de tous ces fantômes ». Rien de rationnel, que de l'affectif, le récit de leurs années de militance au parti, la mention des (quelques) bienfaits effectués par des communistes. Mais tout cela sur un ton agressif, une véhémence qui n'avait d'égale que leur impuissance à me persuader, qui me fait craindre que s'ils étaient au pouvoir, je serais immédiatement interné pour sacrilège.

C'est le camarade (oui, ils s'appellent toujours « camarades », ça m'a fait l'impression d'avoir trente ans de moins) Voulouzan qui a le plus tenté le raisonnement logique, mais avec force contradiction. On a commencé par m'expliquer que dans les initiales URSS, il n'y avait pas une fois le mot communiste, mais qu'actuellement en Russie on regrettait Staline, puis à reconnaître qu'on avait dévoyé le mot communiste dont il faut absolument relire la définition dans le dictionnaire, etc.
Mais ne serait-ce pas justement parce que c'est un idéal dévoyable par nature , me disais-je in petto ? J'ai une théorie : c'est à gauche qu'on trouve le plus de charlatans puisque c'est là que se trouvent les plus naïfs, les plus idéalistes et les plus crédules des militants, du nanan pour les beaux parleurs... Alors qu'à droite, là où les militants sont eux-mêmes des petits filous et des charlatans, en tout cas des réalistes à qui on la fait pas, il est plus difficile de leur raconter des histoires à dormir debout, des demain on rase gratis, et des fameux lendemains qui chantent .
La camarade Myriam Normand, la moins terrorisante du lot, je reconnais, m'a un instant étonné en évoquant les pays communistes latino-américains. Je ne voyais pas et elle n'en cita pas. C'est le camarade brillant animateur Jacques Deplace qui m'a éclairé : le Chili d'Allende. Ah bon, n'était-ce pas plutôt une coalition de gauche où le parti communiste n'a pas eu le temps de s'imposer et de suivre le chemin fatal des autres pays communistes, tous et sans aucune exception, tous et sans exception lorsqu'on leur en a laissé le temps, devenus d'abominables dictatures sanguinaires ?
Et puis l'illumination, le moment de vérité, Toulouzan fait allusion à ce chef d'entreprise du CAC40 qui, « sans même connaître la différence entre une rave et un navet », rachète des terres en Ukraine pour y faire de l'agriculture. Je demande alors au camarade Toulouzan de nous dire la différence entre navet et rave. Mon intention était purement humoristique et déclencha un joli rire (rassurant : s'ils sont encore capables de rire, tout espoir n'est pas perdu !). Le camarade, manifestement rompu à toutes sortes de rodomontades et d'effets rhétoriques, tentant l'humour maison chaque fois que l'occasion se présente, après avoir assuré l'auditoire que s'il y avait deux choses qu'il ne fallait pas confondre, c'était rave et navet, lança à mon adresse que c'était la même différence qu'entre le Parti Communiste Français et l'URSS.
Et lorsque j'ai vérifié dans l'Encyclopédie, je n'ai pas du tout été rassuré : « On a voulu voir, dans le navet et la rave, des espèces différentes, "Brassica napus" et "B. rapa". Cependant la distinction entre la rave et le navet est d'ordre purement pratique et le nom de rave s'applique plus particulièrement aux racines courtes, sphériques, et celui de navet aux racines allongées. (O. Bussard, Cultures légumières -1943) »[/size]
Ne pas être idéaliste à vingt ans, c'est manquer de coeur. Être toujours idéaliste à cinquante ans, c'est manquer de cervelle.
Pour ne pas s'endormir bercé d'illusions : http://attrape-nigauds...s.info/
 
Hors ligne
Avatar de magnouloux
  • Messages : 8
  • Inscrit : 15 Avril 2012
  22 Avril 2012, 8:53
Tu me fais penser à une période de ma vie, avant que je devienne fonctionnaire et privilégié (à tes yeux si j'en crois un autre de tes posts), où j'étais maçon en formation. A cette époque-là, fin des années 70, dans le CFPA de Nîmes où j'étais accessoirement secrétaire d'une section syndicale de la CGT, il y avait à la fois des réfugiés politiques chiliens et des réfugiés cambodgiens. Et ce qui m'avait frappé c'est qu'ils s'en voulaient à mort, qu'il fallait parfois s'interposer entre eux, alors qu'ils étaient finalement tous victimes de dictatures. Ils refusaient de se reconnaître les uns dans les autres et n'avaient d'yeux que pour les étiquettes des dictatures qui les oppressaient. Alors qu'au contraire cette oppression aurait dû les réunir ; une dictature, c'est une dictature, point-barre.
« Il en est des mauvaises intentions comme de l'argent : pour pouvoir en prêter, il faut en avoir. » François de La Rochefoucauld
 
Nouveau sujet Répondre